Célibataires : Est-il difficile d’aimer ?

Célibataires : Est-il difficile d'aimer ? - je-suis-celibataire

Le site internet Je Suis Célibataire vient de fêter son premier anniversaire. Pour célébrer sa première bougie nous vous proposons de vous poser la question: Est-il vraiment difficile de trouver l’âme soeur ou encore est-il difficile d’aimer ?
Cela ne tombe sans doute pas sous le sens pour tout le monde, toutefois avant de pouvoir aimer quelqu’un il faut en premier lieu s’aimer soi-même ou tout au moins s’accepter … Ce qui n’est pas gagné pour tout le monde !
Ce postulat de départ étant posé et que je considère acquis par tous pour la suite de l’article, sinon les autres : “circulez y a rien à voir !” , je vais pouvoir approfondir la question.
Est-il difficile d’aimer? Vaste question tant l’Amour est un concept propre à chacun… On peut certes se rapprocher d’une convergence d’opinion, ce qu’on appelle une norme, pour un tableau ou une musique, quoi que il n’y a pas d’universalité du beau … Je dévie, la beauté n’est pas l’Amour, ils ont juste en commun le fait qu’ils font appel à nos sens, à notre histoire, à notre connaissance des choses…
Voilà, on aime par rapport à nos capacités cognitives, à notre rapport à autrui, à notre passé, à nos émotions, à l’instant présent, à ce qu’on attend ou pas d’autrui…
Aimer peut durer une heure, une nuit, une vie ? Chacun pense détenir la vérité sur ce qu’est “aimer”. Jean GABIN chantait (sur un 45 tours, eh oui j’ai connu ça) : “je sais qu’on ne sait JAMAIS”, il est donc ardu de répondre à la question s’il est difficile d’aimer car il y a autant de définition ou de ressenti qu’il y a d’êtres humains sur terre (on ne va pas non plus s’occuper des animaux et des plantes vertes ! lol ). Donc qu’il soit psychique ou physique, certains arriveront à dire je t’aime très facilement quand d’autres ne le diront jamais dans leur vie entière !
Mais là encore une fois, il y a sans doute encore un biais, doit on nécessairement exprimer son amour ? Considère t-on donc (à tort?) que la personne qui ne renvoie pas de manière concrète son amour n’aime pas ?
Je ne sais pas s’il est difficile d’aimer, oui pour certaines ou certains, non pour d’autres, parfois, pas toujours, en tous les cas il m’est difficile de répondre à cette question ! Sans doute parce que je n’ai pas trouver l’âme soeur, je ne me suis pas encore retrouvé face à l’évidence qui me permettra d’affirmer qu’il est difficile de trouver l’âme soeur mais qu’il est évident d’aimer lorsqu’on l’a trouvée !

Comments (2)

 

  1. Marie dit :

    Difficile d’aimer? Il est vrai qu’il faut commencer par savoir s’aimer, mais lorsqu’arrive la personne avec laquelle l’alchimie passe – que ce soit pour une aventure ou un grand amour – on s’oublie soi-même pour mieux renaître dans le regard de l’autre et y trouver une confiance en soi que l’on ne savait pas exister. Dans ces débuts où tout n’est que sensations, battements de coeur et premiers émois aimer est un élan du coeur et du corps. Est-il alors réellement difficile d’aimer? Peut-être, finalement, à bien y réfléchir, tant se mêle à l’excitation de la rencontre la peur de briser le lien fragile. Mais aimer est alors aussi naturel et facile. Si la relation dure alors les petits défauts que l’on trouvait amusants au début et que l’on pensait facilement oublier, deviennent autant d’obstacles à surmonter. On apprend alors à vivre avec l’autre, à l’accepter et à l’aimer. Cet amour là est plus difficile, moins léger mais sans doute plus profond. Il est celui des vieilles gens qui se regardent tendrement et, si longtemps après, continuent à se fondre l’un dans le regard de l’autre, au-delà de toutes les difficultés.
    Et puis on se souvient des paroles de Brel qui chantait “Quand on a que l’amour” et concluait ” alors sans avoir rien, que la force d’aimer, nous aurons dans nos mains, ami, le monde entier”. Alors, si l’amour est parfois difficile, ce qui est sûr, c’est qu’il rend la vie aussi colorée que ce tapis et que cela vaut le coup.

  2. Za dit :

    Un an déjà ?… Les Vénus et Mars de cette planète continue de se chercher et de trouver un sens à l’amour… Est il besoin de tant le scruter et l’analyser ? L’amour se vit au plus profond de ses tripes lorsqu’on est prêt à aimer…
    Il est des blessures du passé et des fêlures qui empêchent de faire la paix avec soi même et de s’aimer… alors comment aimer l’autre dans ce cas ? Il faut encore cheminer et trouver de la sérénité à l’intérieur de soi afin que les relations nouées soient paisibles et ouvertes à l’amour…
    L’amour fait peur en ce qu’il impose de se montrer nu au sens propre comme figuré (!)… Mais la complicité entre deux êtres se pare de ce partage du vécu de chacun dans ce qu’il a de beau et de douloureux…
    Sans cela la relation reste superficielle et vouée à l’échec…
    Mais comme tu le dis tout dépend de la recherche des uns et des autres et de ce qu’on met derrière ce vocable à sens multiple “l’amour”…