Coup de foudre entre Vénus et Mars

Coup de foudre entre Vénus et Mars  - je-suis-celibataire

Assise à son bureau, Vénus tient à la main une carte rouge sur laquelle elle vient d’écrire un message et la glisse dans l’enveloppe sur laquelle elle a noté une adresse inconnue. (ndlr: heureusement que certaines Vénus font le premier pas…il n’est jamais trop tard…)
Dix ans plus tôt, elle habitait encore à Rome et par une soirée d’avril, avait été conviée à une fête donnée par des amis sur le toit d’un palazzo. Il faisait particulièrement bon ce soir là et elle était accompagnée de sa meilleure amie, de passage en Italie. Leur hôte leur indiqua le chemin et Venus, arrivée la première en haut de l’escalier, vit Mars pour la première fois. (ndlr: Mars l’aperçu lui aussi immédiatement, mais, en vrai mec, fit celui qui ne l’avait pas remarquée…)
C’était un jeune homme brun au visage carré et au regard perçant. L’espace d’un instant, leurs regards se croisèrent, puis elle fut prise dans le tourbillon de ses amis et connaissances, qui la saluaient, la faisaient danser, lui servaient à boire et l’entretenaient des dernier ragots de la Piazza Navona, où elle avait ses quartiers.
Tout au long de la soirée elle chercha Mars du regard et s’aperçu qu’il faisait de même. Elle interrogea son hôte sur ce mystérieux invité mais il ne pu lui donner aucune information, ne le connaissant pas lui-même. (ndlr: les Vénus ne s’adressent jamais aux bonnes personnes pour avoir les bonnes informations. Mars, qui, quant-à-lui, va toujours droit au but, connaissait déjà tout de l’identité de la jeune fille et surtout l’Information Essentielle: elle était célibataire…). Mars était venu avec Jupiter, une connaissance de Vénus. Mais, Jupiter était en compagnie d’une charmante Mercure, qui accaparait tous ses sens, et ce n’est que tard dans la soirée qu’elle pu lui parler et apprendre que Mars n’habitait pas à Rome mais à Paris.

 

La passion s’installe entre Vénus et Mars

Ne trouvant aucun moyen de l’approcher et de lier conversation, Vénus se mit à danser. La musique était excellente, comme elle aimait. Passé minuit, de la musique douce succéda aux tubes des années 80/90 et Pluton (avec qui elle avait eu une aventure l’année précédente) l’invita à danser, bien décidé à retenter sa chance. Mais il n’eu pas le temps de la séduire, elle sentit sa main prise délicatement et Mars se matérialisa entre elle et Pluton avec cette phrase simple « puis-je vous l’emprunter un instant ? ». Abasourdi, Pluton du déclarer forfait et s’éloigna vers le bar pour noyer son échec.
Elle passa un moment agréable et cocasse, Mars dansant à contre temps, lui murmurant des plaisanteries et la faisant virevolter comme si ils dansaient la salsa. (ndlr: Mars, aujourd’hui encore, a toujours une façon de danser très personnelle).
A la fin du morceau, il l’entraina dans le petit boudoir qui se trouvait à l’étage en dessous, l’enlaça en se contentant de lui poser des questions et de lui donner quelques informations sur sa personne. Elle fut étonnée de la rapidité qu’avait eue l’intimité à s’installer entre eux, alors même qu’ils étaient de parfaits inconnus.
Elle n’avait qu’une envie à cet instant précis, rester dans ses bras pour toujours et garder à jamais cette complicité. L’embrasser était devenu un détail, seul comptait ce bien être qu’elle ressentait.
La soirée touchait à sa fin et Jupiter lui proposa de la raccompagner, car ils habitaient le même quartier. Jupiter (perspicace) proposa à Mars de se joindre à eux. Mars, bien que vivant à Paris, avait un pied à terre à Corso Vittorio Emanuele, à quelques minutes de marche de chez Venus.
De retour chez elle, Venus n’avait qu’une envie: revoir le mystérieux Mars. Cela ne tarda pas à arriver.

 

La naissance d’un grand Amour entre Vénus et Mars

Ils se revirent à la terrasse d’un café (est ce vraiment par hasard? – ndlr: un hasard? Que nenni. Mars, qui fut raccompagné le premier lors de la fameuse soirée, ne connaissait rien de l’adresse de la belle. Il fallu tout son talent d’enquêteur pour parvenir à façonner le fabuleux hasard, qui lui fit à nouveau croiser le chemin de la jolie blonde). Ils arpentèrent durant des heures les rues de la capitale, sans cesser de parler. La tension entre eux était palpable. Chacun parlait pour ne pas laisser s’insinuer un silence qui n’aurait eu pour fin qu’un regard et un baiser profonds.
Elle apprit beaucoup de lui et de sa vie. Mars vivait sur la brèche et sa vie ne semblait pas de tout repos, il paraissait un être entier mais aussi capable de se mettre dans des situations intenables, voire dangereuses, qui le poussaient parfois à mettre sa vie en jeu.
Il ne se passa rien ce jour là. (ndlr: comme quoi les Mars savent prendre leur temps…parfois…) Et de retour chez elle, elle fit un saut chez sa mère malade. Pour la première fois de sa vie, elle s’ouvrit à cette femme qui se battait depuis des années contre une maladie qui l’emporterait 2 mois plus tard. Sa mère lui dit « Mars a l’air d’une personne bien, mais éloigne toi de lui. Sa vie, telle que tu me la décris, ne te permettra pas d’être heureuse avec lui. Il a trop de problèmes ».
Venus, comme la plupart des jeunes filles, se dit que sa mère était âgée et ne savait rien de l’amour.(ndlr: l’expérience c’est comme les kleenex, personne n’aime s’en servir après toi…). Le lendemain, Mars fit le chemin avec Vénus jusqu’à son travail, et, alors qu’elle s’apprêtait à monter les escaliers de l’immeuble, il la pris par la taille et l’embrassa. Le jour suivant, il repartait pour Paris. Elle ne le revit pas. (ndlr: et n’est ce pas mieux ainsi?…)

Aujourd’hui, en se remémorant ces moments, et bien d’autres qui constituaient le début d’une histoire houleuse, elle se demandait si cette adresse à laquelle elle allait envoyer cette petite carte rouge était bien la sienne… Dix ans qu’elle ne l’avait pas revu….

Comments (7)

 

  1. Carole dit :

    Je préfère me taire mdr

  2. Carole dit :

    faut pas quelle se fasse d’illusion, Mars, marié, père de famille, elle va se prendre un rateau pffffffff faut pas rêver , les histoires d’Amour se terminent mal en GENERAL lol mdr

    • Si dit :

      tu es bien pessimiste carole !!! et si en fait c’était l’homme de sa vie ??? Qu’en penses tu ? il faut être positif pour attirer le positif !!!

      • Célibataire dit :

        Bonjour Si,

        Je suis tout a fait d’accord avec toi, le Coup de foudre entre Vénus et Mars peut durer toute une vie, même s’il y a eu beaucoup d’incompréhension entre eux deux (ndlr: l’histoire n’est pas finie dans leur cœur….) , ce qui ne rend pas toujours les choses faciles…. Mais je suis positif! Je sais que l’amour gagne toujours et que Mars et Vénus peuvent apprendre à s’écouter l’un l’autre et à évoluer l’un avec l’autre… En tous les cas, une chose est sûre, j’ai déjà rencontré ma Vénus…. et j’attends de la croiser à nouveau… ou de la revoir à votre choix 😉

  3. […] pas toujours de tout repos et les histoires d’amour sont rarement des fleuves tranquilles. Le Coup de foudre entre Vénus et Mars que vous avez pu vivre la semaine dernière a fait battre le cœur de nos deux célibataires – et […]

  4. […] Coup de foudre entre Vénus et Mars suivi du Coup de Tonnerre entre Vénus et Mars vous ont présenté nos deux Amoureux et […]

  5. […] On s’est connus, on s’est reconnus,  – Coup de foudre entre Vénus et Mars […]